Nom : Deverra
Surnoms et ou titres : Grand-Mère

Nature, secte et groupe d'appartenance : Vampire - Tremere
Indicateur d'activité : Mort
Source : Officiel
Données sur le personnage :
Tremere Telyav. Rousse, yeux grands et verts, traits fins. Elle est la shaman de Qarakh. Alferic en a fait sa pupille, puis lui a donné le Baiser. Ecoeurée, elle a mené des Tremere regrettant leur état vampirique jusqu'en Livonie, sur les rives de la Baltique. Le prétexte était de rechercher de nouvelles sources de Vis, ce que Ceoris a cru au départ. Elle est depuis la grande prêtresse de Telyavel.
Son apparence change après la mort d'Alexandre : pour avoir le soutien de Telyav dans cette guerre, elle a du abandonner à son dieu sa beauté et sa jeunesse.[Dark Ages Clan Novel, Book 10: Gangrel (11214)]

Surnommée de son vivant Dea de Verra (Déesse des différents), insulte probable à son refus d'être une 'bonne' Tremere. Elle a transformé ce sobriquet en Deverra (Par la Vérité) lors de son initiation comme mage. Elle a personnellement passé les pactes entre les Tremere de Livonie et le Dieu Telyavel, dont elle est la prêtresse. [Dark Ages Clan Novel, Book 11: Tremere (11215)]

Login d'enregistrement : Officiel

Evènements historiques liés au personnage :
1155
Qarakh arrive en Livonie avec le corps de Aajav, en torpeur. Il est accueilli par Deverra, qui lui offre un abri, et une protection pour le corps de son Sire. [Dark Ages Clan Novel, Book 10: Gangrel (11214)] ( Ex-URSS Lettonie Livonie ) - Karsh, Qarakh - Aajav Jalan - Deverra
1231 / 04 / 01
Qarakh revient après plusieurs mois d'absence. Deverra lui annonce dès son retour la venue du Prince Enfant, dont elle a peur. Il réunit un conseil de guerre, avec ses conseillers Whilhelmina, Allesandro, Grand Père et Arnulf, ainsi que Deverra, qui constituent le cercle proche de Qarakh. Il accepte leurs conseils, et eux savent rester dans les limites imposées par le Khân (à noter que le camp compte une douzaine d'autres vampires). Il dit vouloir aller à la rencontre d'Alexandre, mais demande à ses lieutenants de battre le rappel de leurs troupes, de nombreux vampires errant loin du camp.

Whilelmina revient avec un prisonnier après plusieurs jours de patrouilles, où elle surveillait l'avancé de la petite armée teutonique d'Alexandre : elle a capturé Marques alors qu'il se nourrissait (et tuait) une famille de fermiers, avec 2 autres vampires (dont Istvan) et six goule. Istvan s'est échappé. Tuer est interdit par le Khân, car cela brise la relation de confiance avec les humains, et est inutile. Il relâche Marques, et en punition le chasse sous forme de loup. Arnulf ne peut s'empêcher de se joindre à la poursuite: pris par leurs instincts, ils se combattent, et Arnulf reconnait la supériorité de Qarakh... la chasse se poursuit, Marques est déchiqueté. Avant de se séparer, Arnulf rappelle à Qarakh qu'il doit se débarrasser de Sasha, car il est trop proche de la goule, et donc plus faible.

Rikard, qui a été puni très sévèrement pour son manque de vigilance le soir précédent, se pose des questions : il est évident que le Khân n'applique pas sa propre loi, car il chasse Marques, alors qu'on aurait pu l'interroger... donc Qarakh sacrifie le bien de la communauté pour son plaisir personnel, sous couvert d'être chef. En fait, Qarakh possède une Bête très forte, à laquelle il est obligé de céder pour ne pas craquer. Rikard décide de trahir le Khân : il rationalise en se disant qu'il ne voulait pas entrer dans une armée. Il tue Sasha après lui avoir fait avouer qu'Alexandre arrive. Et en espionnant Qarakh, Rikard comprend où est Aajav.

Dans le camp d'Alexandre, Istvan revient et relate la rencontre malencontreuse de son groupe avec Whilelmina. Cet incident arrange bien Alexandre : Qarakh va être obligé de réagir. Malachite est présent aux côtés d'Alexandre.

Qarakh, après l'épisode de la chasse, décide qu'il faut aller voir Alexandre, pour parlementer, pour s'assurer de ses intentions. Les autres ne sont pas sûrs, mais acceptent. Deverra insiste pour venir, comme représentante du peuple de Livonie, dont elle est la shaman, alors que Qarakh est leur chef de guerre. En fait, Deverra se sent proche de Qarakh, peut être même un peu amoureuse, comme si leurs statu de dirigeants respectifs les rapprochaient. De fait, lors du voyage, lors d'un repos diurne, elle utilise la magie des rêves pour qu'ils passent une journée de plaisirs charnels ensembles. Au réveil, Deverra prétend ne pas se souvenir de ses rêves... et Qarakh n'insiste pas.

Au camp d'Alexandre; Rudiger les accueille, à contrecoeur vu qu'ils sont ouvertement païens. La rencontre entre Qarakh et Deverra d'une part, et Alexandre et Malachite de l'autre (Rudiger est renvoyé à d'autres tâches) est tendue. Les deux dirigeants parviennent à conclure que la guerre n'est pas inéluctable entre eux: ils jurent, en plongeant un bras dans les flammes, de considérer une alliance, et que si cette alliance est effective, alors Alexandre détournera ses troupes de Livonie, alors que Qarakh devra l'aider à reprendre un jour Paris.

Au départ de Qarakh, Malachite demande à les accompagner. Deverra, qui a discuté avec lui durant les négociations, accepte. Lors du voyage de retour vers le camp livonien, elle lui révèle l'origine des Telyavs. Malachite lui parle du Dracon, et de Nikita. Qarakh apprend au Nosferatu qu'il existe un monastère Obertus dans la région. Il ne sait pas ce que ça signifie, mais lui dit qu'il y avait un très puissant vampire avec eux, qui a réussit à le faire fuir par ses simples pouvoirs mentaux.

Parallèlement, Rikard arrive au camp d'Alexandre. Ce dernier aimant très modérément les traîtres, il le domine crument, lui soutire les informations intéressantes: il comprend que les Telyav sont des Tremere, et ne veut pas s'allier avec de tels personnages. Puis il le donne en pâture à Istvan, qui finit par le tuer. Rudiger a la confirmation qu'Alexandre est tout sauf un croisé : la tension entre les deux chefs devient importante, mais Rudiger obéit à ce chef, car il tient ses ordres de Jürgen.

A son retour, Qarakh organise un conseil de guerre. A cette occasion, le décompte est fait des troupes qui sont revenues :

Eirick Grandes-Dents, Karl le Bleu, Tengael, Borovich, Lacplesis, Vala et Werter ont répondu à l'appel. Au total, la troupe comprend 47 vampires et 32 goules, plus les humains.

Arnulf défie Qarakh, pour des raisons liées à la Voie de la Bête, et perd. Il choisit l'exil plutôt que la soumission. Parallèlement, Deverra se prépare dans l'hypothèse où il n'y aurait pas alliance : elle passe un pacte avec son dieu, Telyav, dans la clairière des Ombres.

Trois jours après, Qarakh veut informer Alexandre qu'il n'y aura pas d'alliance. Six Telyav ont déjà rejoint les rangs de l'armée livonienne, quand les troupes d'Alexandre arrivent : 31 vampires, 54 goules, et 39 mortels, tous sont des chevaliers armurés. Istvan a pour mission de trouver le tertre de Aajav, et de voler son corps, avec quelques chevaliers.

La bataille débute par des volées de flèches des livoniens, qui forcent Rudiger à lancer une charge, afin de garder une cohésion parmi les hommes : les flèches sont biseautées et sifflent, faisant croire à l'oeuvre du démon. Il poursuit les troupes de Qarakh dans un bois, où les Telyav et les Gangrel attendent, sous terre. Les Telyav font pousser des herbes suçant le sang des chevaux, faisant paniquer les bêtes des chevaliers teutoniques. Alors que Qarakh charge Rudiger, il entend le cri de Aajav, et quitte la bataille. Alessandro retourne harasser les troupes d'Alexandre avec ses archers. Sturla meurt, trop gonflé par le Sang des chevaux, que les Telyavs boivent par l'intermédiaire des herbes. Rudiger combat Whilelmina. Elle est en frénésie totale, et Grand Père vient pour l'aider : elle le décapite, et quand elle se rend compte de ce qu'elle a fait, elle repart dans une frénésie terrible, fuyant de honte. Rudiger s'en tire, il fait sonner la retraite. Qarakh arrive sur le tertre de son Sire, et voit qu'il a été profané. Il le pourchasse, rattrape Istvan et le massacre, ainsi que les 3 chevaliers qui l'accompagnent. Aajav se réveille à peine : il demande à Qarakh de le diableriser, pour vaincre Alexandre. Le Khân s'exécute. Quand il revient sur le champs de bataille, Alexandre a perdu 17 vampires, 31 goules et 19 mortels. Chez les Livoniens, Eirik est mort, ainsi que Grand Père. Whilelmina a disparu.

Alexandre tue Rudiger, sanction pour un échec cuisant, pour un croisé vaniteux (du point de vue d'Alexandre) qui n'a pas pu gagner une bataille. Qarakh se décide à suivre l'instinct de sa Bête : il va se confronter directement à Alexandre. Malachite apporte le message du défi à l'ex-prince de Paris, et lui balance au passage quelques vérités bien senties sur son égoïsme/égotisme.

Arnulf revient au camp, avec Whilelmina. Elle est devenue mi-louve mi-femme, à cause de la frénésie. Le Goth a décidé de revenir pour combattre les chrétiens. Qarakh l'accepte sans cnodition dans ses rangs. Il révèle aussi à Malachite l'emplacement du monastère Obertus.

La bataille a lieu. Contre l'avis de leur Khân, les Telyavs interviennent: ils rendent le terrain marécageux, tout le monde s'embourbe jusqu'à la taille, sauf Alexandre et Qarakh. Ils tombent d'accord pour se battre en duel. Alors que le combat commence, Deverra téléporte Qarakh à la clairière des Ombres, en esprit. Elle lui présente le Dieu créateur et gardien des morts, Telyavel. Celui-ci offre son pouvoir à Qarakh: tant qu'il touchera le sol, il aura sa rapidité et sa force. En contrepartie, Qarakh devient lié à la terre de Livonie. Le Khân accepte, et le combat débute vraiment. Alexandre comprend vite la source du pouvoir de Qarakh, mais ne peut l'immobiliser autrement qu'en le soulevant, instaurant un statu quo, sa force manuelle seule ne pouvant lui permettre de vaincre le Gangrel, et ayant perdu son arme. Qarakh relâche la Bête, qui le transforme instantanément. Quand il retouche le sol, il regagne ses forces, vainc Alexandre, et le diablerise. Le sort Telyav prend fin, les combattants sont pris dans la terre ... sauf les Gangrel, qui se servent de Protean pour en sortir, et massacrent les chevaliers teutoniques.

La Livonie est sauve, mais Qarakh a payé le prix fort, ainsi que Deverra : son alliance avec Telyav lui a fait perdre sa jeunesse apparente, son âge réel se reflétant maintenant sur son corps, vieille ridée, presque chauve. [Dark Ages Clan Novel, Book 10: Gangrel (11214)] ( Ex-URSS Lettonie Livonie ) - Karsh, Qarakh - Deverra - Whilhelmina - Grand Père - Alessandro de Garcia - Arnulf - Alexandre - Rudiger - Rikard - Istvan - Aajav Jalan - Malachite, Maleki - Nikita de Sredetz - Eirik - Karl - Tangael - Borovich - Lacplesis - Vala - Werter - Sturla
1231 / 10 / 01 - 1232 / 03 / 31
Depuis le départ d'Alexandre, Jervais n'est plus entièrement proscrit à la cours de Jürgen, même s'il n'est pas le bienvenue.

Pour Rosamund et Jervais, il est clair que la paix signée par Rustovich n'est qu'un moyen pour lui de reconstituer ses forces en attendant l'issue de la bataille entre Qarakh et Jürgen. Ils en sont à cette considération quand le Prince de Magdebourg fait demander Rosamund et Josselin: Eckart est de retour de Livonie, et annonce la mort d'Alexandre. L'émoi provoqué par cette nouvelle est grand. Jürgen demande à Josselin d'aller annoncer cela à Paris, et reconnait aussi implicitement l'aide donnée par Ceoris contre Qarakh. A tel point qu'il envisage une alliance, au moins temporaire, avec eux, contre le Gangrel, et contre l'avis de ses conseillers.

Jervais tente de récupérer les effets d'Alexandre, car ils sont tachés de Sang.

Jürgen donne une audience officielle à Jervais: le Tremere propose l'aide de son clan. Lors de la discussion, le nom Deverra est évoqué, et Jürgen se rend compte que Jervais savait qu'il y avait des sorciers dans le camp d'en face.... et il devient évident que Rosamund a caché cette information, doublant le Tremere. Le Prince révèle à Jervais qu'il a fait vérifier ses lettres de créance, et que la réponse de Ceoris est sans appel: Etrius autorise Jürgen à prendre Jervais comme chef de guerre contre Deverra. Le Tremere est écoeuré de voir son pire ennemi récupérer le fruit de son travail diplomatique; le Prince jubile. Il lui adjoint frère Hermann, et quelques hommes: le voyage va être long, d'autant plus que Jervais est d'abord convoqué à Ceoris. En attendant le départ, Hermann entraîne ses hommes au combat dans la neige et la glace.

Goratrix contacte par rituel Jervais : la mort d'Alexandre a été accueillie avec soulagement. Goratrix offre sa caution morale, y compris contre Etrius... il devient évident qu'Etrius continue d'entretenir des relations avec les Telyavs. Il promet de faire revenir Jervais en France si la campagne est un succès. [Dark Ages Clan Novel, Book 11: Tremere (11215)] ( Europe Allemagne Saint Empire Germanique Magdebourg ) - Alexandre - Jervais - Von Verden Jurgen - Rosamund d'Islington - Rustovitch Vladimir - Eckart - Karsh, Qarakh - Josselin de Poitiers - Deverra - Etrius - Herman - Goratrix
1231 / 11 / 01 - 1232 / 03 / 31
L'arrivée en terre livonnienne les conduit sur les lignes de forces magiques du pays. Leur premier contact avec la population locale est de surprendre un groupe qui a capturé un dominicain. Une cérémonie semble avoir lieu, une jeune fille d'une 15aine d'année lui est offert en mariage par superstition: le dominicain va être exécuté, et tuer un non marié est de mauvais augure. Le moine refuse. Il est brûlé vif, sous les yeux de Jervais, qui empêche Hermann d'intervenir. [Dark Ages Clan Novel, Book 11: Tremere (11215)]

Plus tard, Wigand les rejoint : après le massacre des hommes d'Alexandre, il a fuit et s'est réfugié à Riga. Il leur fait un descriptif détaillé du combat de Qarakh et d'Alexandre, et des pouvoirs Telyavs. Jervais exulte : il possède du Sang d'Alexandre, et a donc un moyen direct de toucher Qarakh, qui a diablerisé l'ex-Prince. Les Tremere enchantent Torgeir, qui entre en esprit dans le camp du Khân. Au même moment Osobei est reçu par Deverra, et reçoit ses 4 vérités en pleine figure : elle n'est pas dupe du comportement de Rustovich. Elle sait qu'il considère Qarakh comme un chien de guerre, et qu'il souhaiterait substituer des Kolduns aux Telyavs. Elle est interrompue par le signal des sceaux de protection du camp. Elle sort et trouve Qarakh en frénésie, en train d'égorger ses hommes, et parlant grec. Elle réussit à le maîtriser par un pieu, puis parle à son âme, et apprend que son corps est influencé de l'extérieur. Torgeir, de son côté, est aussi saisi par la Bête: le cercle d'invocation est rompu, ce qui met tout le monde en danger. Jervais rattrape Torgeir, le maîtrise, et le voit affligé, en bon disciple d'Etrius qu'il est. Il recadre sa volonté d'auto-flagellation avec un certain succès, dirigeant sa colère contre les Telyav. Zabor, qui a brisé le cercle, est puni par humiliation par toute la troupe.

A près cet incident, Hermann force Jervais à révéler le lien unissant les Tremere aux Telyavs. Il propose que le Tremere aille (faussement) négocier avec Qarakh et Deverra, afin d'évaluer les forces. Vu le danger, Jervais n'accepte qu'en échange d'un service futur, pour un rituel.

Jervais se rend avec Fidus au camp, et rencontre Deverra. La discussion est tendue, mais diplomatiquement correcte. Mais tout se gâte avec Bernalt, qui ne peut s'empêcher d'insulter Jervais: il lui rappel que lorsqu'il était encore mortel, il a croisé Jervais à Ceoris, et que ce dernier ne l'a jamais mis en garde contre le clan, lui a menti, lui a souri. Il demande le Certamen à mort, pour avoir été trompé. Jervais refuse, Bernalt le frappe. Tout le monde pense qu'il va y avoir combat... mais Osebei intervient, et rappelle que Bernalt vient de briser une tradition chère aux Tzimisce, celle de l'Hospitalité. Bernalt est forcé de s'excuser, Deverra aussi. Elle offre un présent à Jervais, qui n'est pas dupe du piège que cela peut être (cela peut servir de lien pour un rituel contre le porteur par exemple), mais l'accepte.

Sur le retour, Jervais tente de se débarrasser de la boîte, qui explose dès qu'il la pose sur le sol. Elle laisse échapper des esprits des morts, facilement repoussés par Torgeir, de Foi chrétienne. Bagahtur, au camp Tremere, examine les restes de la boîte, et se rend compte que l'arbre qui a servi pour la fabriquer a été nourri au Sang, probablement de Deverra. Il devient évident que la moindre écharde peut servir de focus pour un rituel. Des contres mesures sont prises. Ceci est vain : un troupeau d'auroch est dirigé par Deverra sur leur camp. Ils en réchappent de peu. Pendant la journée, les arbres capturent les corps des Tremere, sauf Jervais, qui en réchappe (il est prisonnier, mais pas atteint). En fait, durant l'attaque des Aurochs, des Telyavs ont volé des effets personnels permettant d'atteindre directement les membres du groupe. Jervais décide de contre-attaquer : il va frapper par le feu et l'éclair la clairière où poussent les arbres de Deverra. Elle réplique, en faisant se consumer Zabor de l'intérieur. Il tient le cercle magique, mais meurt. Le sodalicium est rompu. Fidus est alors initié au 4ème cercle par Jervais, qui avait prévu le problème, et reforme un sodalicium.
La nuit suivante, Deverra est obligée de consacrer un nouvel autel à Telyavel : elle sacrifie un homme, volontaire pour cela, devant l'assemblée des fidèles au dieu. Une nouvelle attaque est lancée contre le camp des Tremere, abrités derrière un cercle de protection magique. Oluksna arrive à capturer Miklos. Jervais se lance à leur poursuite, Miklos permettant d'atteindre tout le groupe par le rituel de Sodalicium. Il est attaqué un Telyav sous forme d'ours... dont le seul but est de forcer la poursuite jusqu'au petit jour. Jervais se fait piéger par le soleil. Il est sauvé par Falco et Ricatrix, qui l'enveloppent de leurs ailes et se solidifient en pierre. Quand il se réveille le lendemain, il y a 5 Telyav qui l'attendent... Ricatrix en tue un (l'ours) et sauve Jervais. Falco meurt.[Dark Ages Clan Novel, Book 11: Tremere (11215)]

Les Telyavs envoient un message : ils sont prêt à relâcher Miklos, en échange du départ des Tremere. Jervais sait que c'est un leurre. Il décide de sacrifier Miklos, en le faisant se consumer par rituel. Deverra comprend la détermination des Tremere, et demande aux humains et aux troupes de Qarakh de lever le camp : elle reste seule avec les Telyavs.
Jervais décide de s'en prendre encore une fois à la source du pouvoir Telyav, ces fameuses clairières, les alkas. Il ordonne à Dieter et Werner de couper les arbres qu'ils peuvent trouver dans ces lieux magiques... et ceux-ci constatent que certains arbres saignent! Ils abattent les arbres contenant des Telyav, et en tue 4 en une nuit. De son côté, Baghatur empoisonne par alchimie des clairières. Quand à Antal et Jervais, ils se font porter par Olena et se livrent à une attaque aérienne en règle. Deverra se fait attaquer physiquement par ce qu'ils pensent être les 6 Tremere : c'est un leurre, il s'agit des chevaliers teutoniques, qui utilisent les prières chrétiennes et sont insensibles à la magie des Telyavs. Ces derniers fuient.
Torgeir et Fidus retournent dans une forge, où le groupe s'était arrêté sur le chemin de l'aller et avait fait referrer les chevaux. Le forgeron, Ankstakojis, les accueille. Mais ils le dévoilent : les Tremere ont compris que ce forgeron n'était pas là par hasard, et que sa forge était située sur un des endroits les plus chargés en magie de la région. Il s'agit en fait d'un avatar de Telyavel, gardien du feu sacré qui symbolise l'union du dieu avec les Tremere renégats. Torgeir et Fidus le maîtrisent, trouvent le feu, qui est sous la forme d'un charbon incandescent, et le forcent à l'avaler. Torgeir commence alors à réciter des prières, qui bannissent l'avatar et le Feu Sacré. Le lien avec Telyav est rompu. Deverra le ressent aussitôt. Elle sonne la retraite, révèle à ses fidèles que les Tremere ont blasphémé contre leur dieu. Tous comprennent que la fin est proche. Mais ne voulant mourir en vain, ils se laissent sacrifier par Deverra, qui les égorge, et va utiliser la force de leur âme contre Jervais. Jurate est l'une des rares à s'enfuir, ne pouvant se résoudre à mourir de la sorte.
Quand les Tremere attaquent Deverra, les fantômes des morts la protège, terribles et efficaces: ils prennent le contrôle d'Olena, qu'Antal est obligé de maîtriser avec un pieu dans le coeur, après qu'elle ait frappé d'un éclair Wigand. Les chevaliers aussi sont attaqués, rendus fous. Antal lance alors un rituel, sur Jervais... le rituel soit disant de protection initié par Etrius a Ceoris. Jervais rentre en frénésie, toute la rage, la haine, la rancoeur qu'il a accumulé ressortent d'un coup. Il veut se retourner contre Antal, mais Etrius intervient depuis Ceoris. Même Deverra le sent. Etrius dit qu'il peut diriger le rituel, mais Jervais refuse. Il ne se résout que quand Etrius concède que Jervais est peut être ce que va devenir le clan, des diplomates mages, qui n'ont pas connu la gloire de la vraie magie. Le rituel se déchaîne alors, Deverra est tuée. Wigand succombe à sa blessure, ainsi que d'autres chevaliers. [Dark Ages Clan Novel, Book 11: Tremere (11215)] ( Ex-URSS Lettonie Livonie ) - Fidus - Herman - Landric - Ditmar - Werner - Garaboncias Antal - Cabo - Ricatrix - Falco - Wigand - Alexandre - Torgeir - Karsh, Qarakh - Rustovitch Vladimir - Valisevich Osobei - Deverra - Jervais - Khazarin Baghatur - Olena - Etrius - Zabor - Bernalt - Miklos - Oluksna - Sturla - Valdur - Jurate - Daine - Ako
1232 / 01 / 01 / 03 / 31
Le corps de Deverra est préservé et ramené à Ceoris, où il est brûlé, en présence de Meerlinda, Goratrix et Etrius. Jervais demande l'autorisation d'ouvrir une fondation à Magdebourg afin de renforcer les liens avec Jürgen. Goratrix est surpris, Malgorzata aussi. Mais Meerlinda, qui a compris qu'il veut s'éloigner de l'influence de son Sire et du Sire de son Sire, le soutient. Elle le met en garde mentalement contre l'illusion de la liberté.... Deverra n'avait pas compris le message.
Etrius souhaite nommer Antal nouveau maître du Vis de Ceoris, mais Jervais s'y refuse, car Antal n'a pas les compétences. Il pense que ce poste doit échouer à Olena, qui n'est pas plus compétente, mais serait plus à sa place qu'Antal dans ce rôle. Pour s'assurer que son souhait se réalise, il force la main à Torgeir : si ce dernier ne parle pas à Etrius dans le sens de Jervais, Jervais déclarera que l'Epreuve qu'a constitué la guerre en Livonie n'a pas prouvé l'attachement de Torgeir au clan Tremere. Ceci est faux... mais Torgeir est bien forcé de s'exécuter. Jervais influe aussi sur la nomination d'Antal à la tête d'une nouvelle fondation à Brandebourg (20 lieux à peine de Magdebourg) ... preuve que finalement il reste pragmatique et n'en veut pas au vétéran pour le rituel d'Etrius. Antal le remercie d'ailleurs sincèrement de le faire nommer à un poste où il n'aura plus à combattre tout le temps. [Dark Ages Clan Novel, Book 11: Tremere (11215)] ( Europe Roumanie Transylvanie Ceoris ) - Etrius - Meerlinda - Goratrix - Jervais - Malgorzata - Olena - Garaboncias Antal - Deverra - Torgeir - Von Verden Jurgen


Relations du personnage :