Nom : Japhet
Nature, secte et groupe d'appartenance : Vampire - Cappadocien
Indicateur d'activité : Actif
Date de Baiser : -7225
Source : Officiel
Données sur le personnage :
[Giovanni Chronicles I: The Last Supper (2090)]
Nécromancie a été remplacé par Mortis dans cette fiche

Sire d'Unre (Hérault des Crânes). Les pouvoirs de Unre sont si prodigieux qu'elle fut capable d'entrer en contact avec son sire pour l'informer de la détresse de son infant alors qu'elle était enfermée de l'autre côté du Voile dans les Territoires des Ombres. Au début, Japhet résista en précisant qu'on ne pouvait pas changer le Destin du Sang d'Ashur. Comme il faisait de plus en plus d'affaire avec la famille Giovanni, il commença à voir que les Héraults étaient une dette que les nécromanciens lui devaient. Japheth accepta de faire un rituel qui devrait les libérer de leur prison, mais uniquement si elle acceptait un marché. Unre accepta a contre-coeur, et les Héraults revinrent. Depuis ce temps, Japhet (sous une de ses nombreuses apparences) a influencé les Héraults pour qu'ils entrent dans le Sabbat, décision par vraiment appréciés par les quelques 25 derniers membres des Héraults [Children of the Night (2023) p.38-39]

Voir histoire du clan pour compléter son histoire. [Clanbook: Cappadocian (2805) p12]


Le texte suivant est un ensemble de considérations non officielles faites par un collaborateur au site, en recoupant les informations de divers suppléments (entre autre : Giovanni Chronicles, Clanbook Giovanni, Clanbook Cappadoceen) :

Tout d'abord, nous savons que Lazare est un Infitiore car il a refusé de se rendre à la convocation de Cappadocius et que c'est pour lui demander des comptes que Caïas est parti en Egypte à la demande de son frère Japhet. C'est ainsi que Lazare l'a tué en employant l'immonde Serpentis vraisemblablement apprise au contact des Sétites. Or Cappadocius savait forcément si Japhet et Lazare était une seule et même personne pour avoir été leur sire. On en déduit donc que soit Lazare est une personne à part dont la légende a grandi et la rumeur est fausse soit que c'est en connaissance de cause que l'antédiluvien a laissé Caïas, son premier et plus fidèle infant, partir en Egypte. Ainsi sa mort aurait-elle été préméditée par l'antédiluvien lui-même. La question est de savoir quelles peuvent avoir été les motivations d'une telle machination ?

Cappadocius a reçu sa première révélation en parlant avec un juif. Le fondateur est décrit comme étant profondément chrétien (un encart relate la venue sur terre d'un ange qui lui aurait confié que Dieu voulait qu'il accomplisse son destin en trouvant la réponse aux mystères de la mort). Le festin de folie peut être situé après la venue du Christ pendant l'essor de la chrétienté. Le but ultime de Cappadocius est de diableriser Dieu pour devenir son égal :
dans la religion chrétienne, la résurrection est l'un des dogmes majeurs de même que le sacrifice du christ censé racheter nos péchés. Jésus fut trahi par l'un de ses fidèles corrompu par l'argent, Judas et sa perte vint des romains. Connaissant l'influence indéniable de la religion chrétienne sur le fondateur, je présuppose que dans sa quête du divin Cappadocius a cherché à reproduire ce schéma. Ainsi Japhet possède le Serpentis ce qui signifie qu'il a rencontré les Sétites et a donc pu être corrompu par eux. Caïas était le premier-né de Cappadocius et son plus proche infant or Japhet d'après le clanbook Cappadocien aurait été jaloux de cette relation (corruption instillée par les Sétites ?) et c'est lui qui a fait remarquer à son frère que Lazare n'était pas venu au festin de folie, le poussant ainsi à sa mort ultime. De plus Japhet a toujours suivi les paroles de son père sauf pour l'étreinte d'Augustus Giovanni car il s'y est opposé avant de céder à la volonté de l'ancien. Sa malédiction prononcée alors qu'il donnait le sang de l'aïeul nous indique sa frustration ('celui qui partage cette bénédiction sera à jamais jugé par ce sang et la volonté de Dieu. Que les actes de son buveur colorent ce fluide vital. Qu'il prenne un gorgée de son âme chaque fois qu'il s'abreuve. Que cette flétrissure lui soit imposée tout comme le fondateur nous impose cette honte'). Japhet a vu la noirceur de l'âme du marchand vénitien mais en détruisant Caïas, il avait détruit la seule personne qui aurait pu sauver son sire (car Caïas ne quittait jamais Cappadocius ce qui n'était pas le cas de Japhet qui se rendait en Egypte). Ainsi Jésus fut-il trahi par Judas et Cappadocius par Japhet ! Augustus en détruisant l'antédiluvien joua le rôles du romain permettant par la même à Cappadocius d'expier le festin de folie dont il était la cause. Qui plus est, pour pouvoir revenir à la vie, Cappadocius devait mourir afin d'accomplir sa transcendance et atteindre Dieu. Ainsi, la 'trahison' d'Augustus était clairement connue et préméditée par Cappadocius (tout comme Jésus savait que Judas l'avait trahi et que les romains allaient s'emparer de lui mais ne s'y est pas oppos)é.
Cet état de fait explique également que Cappadocius n'ait pas détruit Japhet pour avoir mené son frère à la mort ultime car je doute que l'ancien ait accepté la disparition de son plus fidèle infant sans se poser de questions et en trouver les réponses. Cela me porte à croire que Cappadocius avait sinon prémédité du moins accepté la mort de Caïas comme faisant partie intégrante de son ascension. A ce titre on peut même imaginer que ce soit lui qui ait envoyer Lazare / Japhet en Egypte sous couvert d'une quelconque mission inconnue de Caïas afin qu'il soit corrompu et puisse accomplir le rôle qui lui était dévolu.

Remarques :
On peut déterminer que Japhet et le Capucin sont une seule est même personne grâce à l'historique d'Unre où il y est fait clairement allusion. On notera quand même que Japhet possède Serpentis ce qui signifie qu'il a eu des contacts avec les Sétites comme Lazare est censé l'avoir fait.
Je vous fais remarquer que Claudius Giovanni est le seul infant reconnu d'Augustus. Même après la diablerie on ne lui connaît pas d'autre infant. A ce propos, la diablerie nécessite l'absorption de l'âme de sa victime et pas seulement son sang. Or Augustus n'a pas pu absorber l'âme de son sire car elle lui a échappé. J'en déduit donc que AG n'est pas réellement 3ème génération même si effectivement la quantité de sang d'antédiluvien qu'il a absorbé peut lui avoir accordé de puissants pouvoirs. Cet état de fait peut expliquer que celui-ci n'ait pas engendré d'autres infants pour ne pas révéler son secret.'

Autres considérations, à partir des réflexions de Toturi:
Partons du postulat que Unre est Constancia (postulat qui est de plus en plus vrai)
- Japheth, dans la description qu'on a de lui dans Giovanni Chronicles 1 : The Last Supper , possède Chimerie, ce qui lui aurait permis de feindre sa mort. En fait, ce serait Claudius qui serait mort, lui même se faisant passer pour Claudius jusqu'à la mort de celui ci (Dissimulation 6 permet de tromper toute personne présente hormis Cappadocius)
- de plus dans le Giovanni clanbook 1, on apprend que l'unique autre personne présente quand Claudius a été tué par Augustus était le Capucin, donc LAZARE (la dessus, la preuve est etablie : c'est écrit noir sur blanc dans la description du capucin du Clanbook Giovanni 1e edition, en reprenant les premières lettres de chaque paragraphe de la description)
- Unre, infante de Japheth, a installé son 'golgotha' en Egypte, lieu où est censé dormir Lazare.
- c'est le Capucin qui apprend à Augustus l'existence d'une flasque de sang de Cappadocius présente dans le temple d'Ercyes. Or, seules 2 personnes pouvaient savoir : JAPHETH et CONSTANCIA (cf clanbook cappadocien)

Tout ceci m'amène de plus en plus a penser que japheth = Lazare est une équation vérifiée.

Un seul probleme me vient à l'esprit : Cappadocius savait ce qu'il étreignait... il n'a pas pu étreindre deux personnes deux fois... c'est ça qui me pose le plus gros problème... mais ce n'est pas insurmontable... (voir en fait ci-dessus le rôle d'un Japhet-Judas)

Login d'enregistrement : Officiel
Fiche 1 - 1444

Evènements historiques liés au personnage :
-7225
Cappadocius étreint Japhet [Giovanni Chronicles I: The Last Supper (2090) p82] ( ) - Cappadocius - Japhet
1000
Des agents du clan entrent en contact avec une petite cabale de nécromanciens à Venise. Les membres sont tous de la famille Giovanni, famille extrêmement riche. Ils étaient capables d'appeler des morts et de les questionner. Les agents en référèrent à Japheth et Constancia à Erciyes. Constancia raconta cela à leur fondateur, alors en torpeur, par des rêves. Cappadocius fut intéressé et fit appeler Japheth. Il lui demanda de le saigner et de récupérer son sang. Il voulait faire entrer les Giovanni dans le clan. Japheth était contre mais Cappadocius poursuivit. Il appela Augustus Giovanni à Erciyes par rêves.
Une fois à Erciyes, Constancia et Japheth organisèrent le rituel. Japheth pris le récipient contenant le sang de Cappadocius et dit : " Celui qui partage ce présent sera jugé à jamais par le ce sang et par la volonté de Dieu. Colorer cette vitae par l'action de son buveur. Laisser le souper avec son âme à chaque fois qu'il se nourrira. Transmettre ce mal à lui comme le fondateur nous a transmis ces marques sur nous. "
Puis, 2 Cappadocien burent le sang de Augustus. Constancia versa les dernières gouttes dans une jarre qu'elle scella. Japheth le fit alors boire le sang de Cappadocius.
Alors Augustus tomba en frénésie. Il sauta sur les 2 Cappadociens qui l'avaient drainé et bu leur sang. Japheth fit appeler les hommes d'armes Lamia. La furie de Augustus fut contrôlée. Puis Japheth amena Augustus voir Cappadocius.
(Note : Cette date est sujette à caution. Le clanbook Giovanni et Last Supper placent plutôt cet événement début XIè siècle. Une suggestion d'explication pourrait être que la lignée Giovanni ne fut pas connue avant le XIIè siècle.) [Clanbook: Cappadocian (2805) p20-22] ( Europe Italie Venise ) - Japhet - Cappadocius - Constancia - Giovanni Augustus
1005
Augustus Giovanni est étreint à Erciyes par l'antédiluvien Cappadocius, sous le regard de Japheth et Constancia. [Clanbook: Giovanni (1st Edition) (2063) p13-14] ( Inde et Moyen-Orient Turquie Ercyies ) - Giovanni Augustus - Cappadocius - Constancia - Japhet
1444
La conspiration d'Isaac.
Depuis des siècles il existe une alliance entre les Ventrue et Cappadocien. Mais les Cappadocien devinrent obsédés par leur recherche mystiques et négligèrent leur alliance. Claudius Giovanni trouva une alliée parmi les anciens Ventrue, Lady Javidga Almanov de Bohème. Javidga proposa au conseil Ventrue des anciens de tuer Japheth. Cela donnerait une leçon au Cappadocien et renforcerait une alliance avec les Giovanni. Javidga et Claudius complotèrent ensemble mais chacun garda ses sombres secrets. Javidga ne révéla jamais les implications du conseil Ventrue. De son coté Claudius cacha que Augustus convoitait la place de Cappadocius. Pour augmenter leur succès, ils invitèrent 11 vampires, un de chaque clan. Les fondateurs eurent vent de la conspiration. Sauver Japheth est entièrement facultatif. Ils veulent se servir de cette conspiration pour leur propre gain. Ils croient que ceci pourrait décider des Mathusalem et des anciens à s'unifier.

Les meneurs Ventrue secrètement désapprouvent Javidga et autorisent la contre attaque de Hardestadt et des Fondateurs. Ainsi ils gagnent sur tous les plans. Si Javidga réussi, ils donnent une bonne leçon au Cappadocien et aident les Giovanni. Si elle est stoppée, ils la désavouent et pointent que Hardestadt, un Ventrue, a aidé Japheth. Les fondateurs tablent sur les 2 issues. Si ils ne stoppent pas les conspirateurs, les anciens auront peur et voudront s'allier, s'ils les stoppent, ils démontreront qu'une alliance est essentiel. Bien sur, ils n'informent pas Javidga qu'elle sera tuée, quoiqu'il arrive. [Giovanni Chronicles I: The Last Supper (2090) p8-10] ( Europe Italie ) - Cappadocius - Synovea - Giovanni Augustus - Giovanni Claudius - Marchettus - Theophana - Violetta - Wenceslas - Casmir - Almanov de Bohême Jadviga - Valdemar Leopold - Mieczyslav - Al Nasir Bajazet - Amisa - Gabrin - Dimitra - Japhet


Relations du personnage :