Vampires
Clans
Salubri

[Vampire Players Guide (2nd Edition) (2206),Vampire: The Dark Ages Book of Storyteller Secrets (2802), Vampire: The Dark Ages Companion (2804), Clanbook: Salubri (2822)]

Atouts-Handicaps pour Salubri

Clan Salubri dans le monde musulman

Voir l'histoire du clan

 

Licornes (Dark Ages, avant la venue des Tremeres),
Cyclopes , Mangeurs d'Ames

Auspex, Force d'Ame, Obeah (Mascarade)
Auspex, Force d'Ame, Valeren ou Obeah (Dark Ages)

    Suivant si le Salubrien était Guérisseur ou Guerrier, il possédait l'une ou l'autre des disciplines. Valeren pour les Guerriers et Obeah pour les Guerrisseurs.
    NOTE : Obeah est le nom utilisé par les vampires modernes pour désigner la branche de guérison de la discipline Valeren. Nous utiliserons les deux noms pour désigner la même discipline mais pas pour différencier les 2 branches.

    Jadis cités parmi les plus estimés des guérisseurs et professeurs, les Salubrien sont désormais traqués et méprisés. La mort de Saulot au 12e siècle a dramatiquement modifié leur destin ; ils doivent désormais survivre nuit après nuit. Les Tremeres ont diablerisé leur sire et ont entamés la guerre contre eux, tout en retournant la plupart de leurs alliés contre eux.

    Il n'en a pas toujours été ainsi. A l'époque de la Seconde Cité, les Salubrien, sous la houlette de Saulot, ont atteint une puissance inégalée en matière de guérison et d'études mystiques. Ils ont plongé dans les mystères sacrés, ont étudié avec les maîtres des grandes religions et pratiqué leurs propres percées dans la compréhension de la Bête. Leurs voix étaient écoutées avec respect par le conseil ; Saulot lui même était le conseiller bien aimé de Caïn. Leurs guerriers sacrés, peu nombreux et puissants, étaient craint à la bataille en raison de leurs prouesses et de leur contrôle des disciplines. Les Salubrien ne semblaient avoir que peu d'inquiétudes et peu d'ennemis ; la plupart des histoires disent que leur situation était confortable.

    Peu nombreux sont ceux qui peuvent dater avec certitude le début du changement, mais la plupart tombent d'accord sur le fait que ce sont principalement les Baali qui en sont à l'origine. Les Salubrien menèrent une croisade victorieuse contre les infernalistes, mais le prix fut terrible : leurs guerriers renommés étaient morts et le clan sérieusement diminué. Pire, certains murmuraient que les Baali avaient reçu l'aide d'un Salubrien, l'un des infants de Saulot. La disparition de Caïn et le comportement de plus en plus excentrique de Saulot ne firent qu'alimenter les feux de la rumeur. La mort de leur chef de clan des mains des Tremeres les pris par surprise. Peu de temps après, les Usurpateurs commencèrent à traquer les Salubrien dans le but de les décimer.

    La Chasse des Tremeres (et ses retombées) a plus fait pour éradiquer le groupe que n'importe quel désastre. Certains princes refusèrent l'accès du refuge de leur cour aux Salubrien, d'autres n'hésitèrent pas à les empaler. Certains n'eurent tout simplement pas de chance. D'autres furent poursuivis jusque dans leur refuge et massacrés. Les croisades dressèrent certains Salubrien contre d'autres, ce qui décima encore plus le clan.

    Les Salubrien rescapés sont devenus aussi insaisissables que des licornes, peu enclins à la confiance, désespérés ou irrationnellement coléreux. Certains cherchent encore Golconde, espérant rejoindre leur maître dans l'au delà qui les attend, quel qu'il soit. Leurs dons de guérison, jadis tellement appréciés, les désignent désormais pour ce qu'ils sont.

    A l'âge des Ténèbres, certains princes les estiment encore en tant que conseillers et maîtres en Golconde, les autres clans assaillent les Tremeres pour leurs méfaits. Les Salubrien ne réussissent cependant pas à présenter un front uni face aux Tremeres après leur acte de diablerie, et à la fin du XXè siècle, ils ne sont plus que 7 qui passent leurs nuits à éviter la persécution. Ces derniers ne sont plus que des Guérisseurs, car leurs homologes Guerriers ont rejoint les rangs du Sabbat pour survivre en tant qu' Antitribu Salubrien.

    Tous les Salubrien, développant Valeren ou Obeah, possèdent un 3e oeil, marque issue de leur père Saulot. Les Salubrien ne sont pas sûrs de savoir pourquoi. La théorie la plus courante prétend que le 3e oeil accorde 'une vision au delà de la vision' en examinant littéralement les fils ténus entre la vie et la mort. Ce que voit vraiment les Salubrien reste un secret.

     Les Salubriens ont toujours été solitaires. Ceci s'est accentué après la diablerie de Saulot . Ils ont préféré se séparer pour éviter qu'un des leurs, pris par les usurpateurs, ne trahissent les autres.
Les Salubriens parlent souvent en Enochéen ou en Hébreux lorsqu'ils se rencontrent.
Durant les purges Tremere, les Salubriens échangeaient des messages et informations entre eux. Ils écrivaient sur les murs et les cavernes en pictogrammes ou dans d'anciens langages.
Il n'y a pas de choix particulier dans l'étreinte, hormis ce que peut attendre un guérisseur ou un guerrier. Saulot émis un seul commandement à ce sujet, ne pas étreindre par amour.

    Un nouveau Salubrien peut choisir la voie du guerrier sacré, mais il doit trouver un maître pour lui enseigner l'autre usage de Valeren. On pense que le Code de Samiel, un récit écrit des principes et de la vie des premiers et plus grands guerriers Salubrien ainsi que la Voie suivie par les véritables guerriers sacrés, a depuis longtemps disparu. La Via Caeli et la Via Equitum sont considérées comme des subsituts acceptables pour l'instant, mais un Salubrien n'est pas considéré comme un vrai paladin de son clan tant qu'il n'a pas lu le Code de Samiel et ne s'est pas consacré à ses préceptes.

    A l'âge des Ténèbres, leur statut en tant que clan traqué en fait des compagnons dangereux. De nombreux vampires refusent d'abriter un Salubrien par crainte des Tremeres ; les Usurpateurs sont en effet de dangereux ennemis. Un guerrier Salubrien ne peut refuser d'aider quelqu'un dans le besoin ; s'il ne le fait pas, il aura 2 dés de moins à tous ses jets jusqu'à ce qu'il ait fait amende honorable. Un guérisseur Salubrien qui blesse autrui aura 2 dés de moins à tous les jets pour le restant de la nuit, ceci pour refléter à quel point il a été choqué par l'expérience.

    A l'âge des Ténèbres, les Salubrien n'ont plus aucune organisation. Jadis, nombreux étaient ceux qui entretenaient une correspondance, et répondaient à ses demandes d'aide sans s'inquiéter de la distance. Maintenant, ils se laissent des messages dans les hôtelleries ou les monastères, ou même dans des abris au bord des routes. Quelque part, dans chacun de ces lieux, il y a un mur avec un message continuel, auquel chaque Salubrien de passage ajoute une ligne concernant ses affaires et indique quels sont les morts qu'il connaissait. Ces messages sont écrits dans l'ancien langage de la Seconde Cité et sont souvent indéchiffrables pour les vampires de cette époque ; cela permet au clan de savoir qui survit et qui est tombé. Si deux Salubrien se rencontrent, ils se prêtent farouchement assistance si besoin est, même s'ils ne se connaissent pas.

    Un certains nombres de Salubrien, anxieux de ne pas laisser disparaître avec aux leurs études mystiques, se sont installés avec des sectes soi disant hérétiques, tels les manichéens et les vaudois. Là, ils enseignent et guérissent en échange d'un abri. Plusieurs doctrines Salubrien se sont glissées dans les pensées des mortels de cette manière.

Force et Influence pour l'Âge des Ténèbres :
    La force du clan a diminué à presque rien, sauf en quelques points isolés. Avant que les chasses ne commencent, toutefois, les Salubrien étaient hautement considérés dans les domaines où ils vivaient. Un prince assez fortuné pour en avoir un parmi sa cour faisait grand usage de cette ressources. Quelques uns sont encore à l'abri dans ces cours, mais nombreux sont ceux qui ont été contraint à fuir la marée de la persécution Tremere. Leurs dons de guérison et leurs études mystiques leur servent de monnaie d'échange pour de l'aide. De même, ils sont certainement ceux qui ont le plus de chances de se souvenir de l'époque des anciennes cités.

    On pense que les véritables guerriers Salubrien ont été entièrement détruits pendant la guerre contre les Baali.

    En ce moment, les Salubrien ne sont pas enclin à Etreindre, car ils ne veulent pas mettre au monde une progéniture dans un monde aussi hostile. Certains l'ont fait et leurs infants reçoivent leurs leçon alors qu'ils sont en fuite. Certains nouveaux nés se sont éveillés après un jour de repos pour trouver leur sire mort ou disparu; c'est pourquoi le clan développe une étrange habitude du 'nage ou coule'. Certains sire proposent également à leur infant un étrange rite de diablerie qui consiste à ordonner à son infant de le diableriser afin qu'il ait assez de génération pour survivre. Atteindre Golconde et aider les autres est toujours une priorité; aussi les Salubrien en enseignent aussitôt les bases à leurs infants.

    Tous les Salubrien ne sont pas pacifiques. Certains n'ont pas attendu d'être abattus comme leurs anciens. Ils ont rejeté le pacifisme, qui d'après eux a causé la destruction de Saulot, et rendent au centuple l'inimité des Tremeres. Ces anges vengeurs rôdent dans les campagnes en cherchant les refuges et fondations des Tremeres, en tuant ceux qu'ils recontrent avec une rage qui a étonné quelques Brujahs.

Les Guerriers
    Ils développent Valeren, l'art du combat, et acceptent les termes du Code de Samiel. A l'âge des Ténèbres, bien que peu nombreux, ils attaquaient sans relâche les refuges et fondations Tremere dans une vengeance aveugle sans fin. Cependant, les Tremere, plus puissants et plus organisés, ont fini par avoir raison d'eux, et la plupart des Guerriers sont réapparus quelques siècles plus tard dans les rangs du Sabbat en tant qu' Antitribu Salubrien.

    Histoire
    La caste des Guerriers remonte au temps d'Enoch, peut être même avant, quand Samiel, fils de Saulot, se rebella contre son destin de simple guérisseur. Nul ne sait pourquoi Saulot étreignit une personne de tempérament si différent de ses autres infants. Peut-être avait-il un plan. D'autres histoires disent que Samiel avait suivi les préceptes Salubriens dans un premier temps avant de changer de vue. Toutefois Saulot laissa Samiel s'entraîner comme les Brujah et Gangrel. Il est dit que Samiel progressa très vite et devint un guerrier capable. Il pris ensuite 15 guerriers comme suivants au moment où les évènements fatales de la vallée de Géhenne survinrent.
    Un groupe d'Infernalistes menaçait Enoch. Un conseil fut établit et Samiel chargea 4 de ses plus brave guerrier d'enquêter sur ce groupe. Plusieurs mois plus tard, un seul revint, affaibli et proche de la folie. Il fut soigné par un petit Infant de Saulot mais il se passa plusieurs mois avant qu'il ne puisse parler. Il raconta une histoire horrible de sang volé. Deux des leurs avait été diablerisés. Le survivant choisit de mettre fin à sa non vie par le soleil. Saulot devint fou de rage et proclama la guerre contre ces Baalis, comme ils se faisaient appeler. Samiel et ses guerriers rassemblèrent des forces de tous les clans en la vallée de Géhenne pour y recevoir la bénédiction de Saulot et de Cain.
    Les Guerres Baaliques virent la perte de Samiel et de plus de la moitié de ses suivants ( nb : l'autre version p41 du clanbook Salubri dit que c'est plus de la moitié des guérisseurs qui périrent et il ne resta plus que 5 guerriers - certainement ceux cités ci-dessous). Saulot se cloîtra avec sa douleur, seule Malkav et un infant du nom de Rayzeel pouvaient l'approcher. C'est Uriel qui découvrit les écrits de Samiel, qui devinrent le Code des Salubriens guerriers. Depuis les guerriers Salubriens peuvent remonter leur lignée à celle de ces 5 Salubriens : Uriel, Za'aphiel, Ezrael, Aariel et Gabriel. Les guerriers se sont multipliés pour devenir plus nombreux que du temps de Samiel. Ils étaient présents contre les Lammites en terre de Cana, contre les Assyriens, contre les suivants de Moloch. Ils ne donnèrent aucun répit au Baali les repoussant.

    Description
    Les Salubriens de la Caste des guerriers ne sont pas de simples hommes d'arme. Etre un Suivant de Samiel requiert d'être un guerrier, un prêtre et un homme. Il y a très peu de femmes dans la caste guerrière. Samiel ne souhaitait pas que l'on n'étreigne des femmes mais il ne l'a pas interdit.

    Etreinte
    Il y a certaines caractéristiques fréquentes qui désignent les futures étreints :
Ils ont des capacités à manier les armes, même rudimentaire.
Ils ont une conviction d'esprit et sont rarement hésitants.
Ils sont réceptifs aux esprits qui cherchent une direction et une vocation. Cette nature est souvent appelée le Précepte de Samiel.
Tous ont vécu une bataille que se soit de l'intérieur ou en tant qu'observateur.
Certains ont reçu un appel en rêve ou visions.

    La Saignée
    La Saignée reste un des plus grand secret de la caste. Très peu de Salubriens acceptent d'en parler. Il s'agit de la fin de l'apprentissage d'un Salubrien guerrier. Il fait alors partie de la caste et du clan à part entière.

    Le Code de Samiel
    Il semblerait que Samiel ait écrit son code avant les Guerres Baaliques bien qu'il ait été complété par la suite par Uriel et ses suivants.
    Le Code de Samiel contient une large section sur la Saignée. D'après la légende se serait Michel qui aurait transmis à Samiel l'obligation de faire subir la Saignée à ses suivants guerriers.

    Voici le texte qui doit être prononcé pour la Saignée, donné par Michel :
    " J'étais terriblement conscient de mon état de non-vie et j'ai peu d'intérêt en cela. Mon esprit semblait ouvert et les blessures sur celui-ci, faites durant mon étreinte ont été fouetté par ma Saignée. Quelques choses de plus puissant que moi m'a offert de boire, m'ordonnant que je devais le faire sans peur. C'est ce que je fit, et j'apporterai alors l'étreinte à tout ce que je tiendrai comme sacré. "
    Après l'arrivée des Tremere, le code Samiel s'est peu à peu perdu. De nombreuses parties ont disparu et les nouveaux guerriers Salubriens s'estiment affaibli par cela. Beaucoup recherchent les partie manquantes, leur héritage.

    Pouvoirs des guerriers
    Au delà du rituel de la Saignée, les guerriers Salubri apprennent deux pouvoirs, dérivant de la discipline de Valeren, et qui peuvent les aider dans leurs quêtes.

    Marque du Traqué (Tracker's Mark)
Ce pouvoir permet de rechercher quelqu'un et d'obtenir des information sur cette personne à partir d'un peu de son sang. Toucher, sentir ou goûter ne serai-ce qu'une goutte de sang de la proie déclenche ce pouvoir. La plus infime traîné de sang permet de la pister. La Salubrien, au contact du sang, ressent la nature de la Bête qu'il contient et en tire des informations. Ce n'est jamais une vision claire mais plutôt une réaction des sens du Salubrien à la Bête (par exemple un Salubrien peut ressentir une Bête faible mais agitée et emprisonnant une autre entité, ce qui pourrait être la marque d'un brujah de génération tardive ayant commis l'Amaranth). La réaction augmente avec la puissance de la vitae. D'autre part les Salubriens sont particulièrement sensibles à la vitae qui est proche de la leur (et qui déclenche une sensation brûlante ou une odeur âcre) ce qui rend ce pouvoir très efficace pour traquer les honnis Trémèret et les non-moins-honnis Baalis.

    Système : le Salubrien touche ou sent le sang, (le goûter donne -1 à la difficulté des jets suivants) et se concentre. Perception + Vigilance diff 6 donne une information sur la cible par succès (quelle sorte de créature, si c'est un vampire : son clan, sa génération, si c'est un diaboliste, son âge, des élément sur sa nature etc...). Si la cible est d'une génération inférieure à 8, le jet vois sa difficulté diminuer de [8-génération de la cible]. Si le sang est animal, le Salubrien peut être envahi brièvement par les émotions de l'animal. Si le Salubrien traque la personne (qui laisse couler un peu de sang derrière elle), il effectue un jet de Perception+Survie diff 6, chaque succès lui permet de la suivre pendant une scène sans faire de jet.

    Ce pouvoir coûte 7Xp et necessite l'atout "Initié au Sang par le code"

    Bénédiction du Nom (Blessing of the Name)
    L'existence de ce pouvoir serait une des raisons pour lesquelles les guerriers portent des noms d'anges. Un Salubrien faisant appel à ce pouvoir prend une apparence impressionnante et suffisament terrifiante pour frapper de terreur le coeur de ses ennemis ou inspirer la bravoure à toute une armée harrassée. Le Salubrien invoque le nom d'ange qu'il porte et lui demande la faveur de le protéger. Son troisième oeil s'ouvre, dégageant une puissante lumière dorée qui entoure le guerrier et tout ce sur quoi se porte son regard. Toute trace de souillure le quitte, les haillons paraissent magnifiques, son armure rutile, ses armes brillent et semblent sortir à peine de la forge. Il a véritablement l'aspect d'un soldat de Dieu. Toute personne le voyant se rappellera avoir vu un être merveilleux mais personne n'en donnera la même description.
    Ce pouvoir n'est pas à utiliser à la légère car quand il prend fin, la marque de la malédiction de Dieu se fais plus visible sur le Salubrien, la Soif se fait sentir et la souillure, physique et morale, semble plus forte qu'auparavent. Les anges n'aiment pas être invoqués sans cesse par les infants de Caïn et pourraient bien punir l'insolent qui les appelle trop souvent, surtout si ses motivations ne sont pas parfaitement pures. Ce pouvoir ne doit donc être utilisé que dans des cas de vie ou de mort avec des intensions altruistes.

    Système : Le guerrier invoque le nom de son ange et fait un jet de voie difficulté 8. S'il obtient 2 succès le pouvoir prend effet :
- Il est considéré comme ayant Majesté (présence à 5) actif pendant toute la scène
- les pénalités de blessures sont ignorées pour la scène
- toute ennemi doit réussir un jet de volonté (diff non précisée) pour l'attaquer et quelque soit le résultat du jet, il aura un +2 à la difficulté.
- (à la discretion du conteur) les alliés du Salubrien ont -2 à la difficulté pour attaquer du fait de la prensence angélique du guerrier

    Quand les effets prennent fin le vampire semble plus monstrueux (les crocs ressortent, il semble plus pâle, ses vêtements ont une allure misérable) et la Soif s'empare de lui.

    Ce pouvoir ne peut être utilisé qu'une fois par histoire, coûte 7Xp et necessite l'atout "Initié au Sang par le code".

Les Guérisseurs

    Les guérisseurs sont plus que des personnes qui maîtrisent la médecine, se sont aussi des enseignants, des gardiens du savoir, des diplomates, des sages, des conseillant du cœur, et les amis des sans amis.
    Un guérisseur est très prudent sur les personnes qu'il étreint. Il étudie d'abord la personne puis, si elle satisfait ce qu'il attend d'elle, il lui propose l'Etreinte en lui expliquant le coût et les avantages. Le nouveau né subit ensuite un enseignement de 5 ans, voir plus.

    Ils seront tués et massacrés par les Tremere. Ils ne seront finalement plus que 7 à la fin du XXè siècle. Durant la purge des Tremere contre les Salubriens, beaucoup de guérisseurs se sont cachés parmi les juifs et les hérétiques. Ils appliquent régulièrement le rite de diablerie où le sire demande à son infant de le diableriser afin de gagner assez de génération pour survivre. Ils pratiquent une version bénéfique de Valeren qui sera plus tard appelée Obeah.

    Les Guérisseurs sont les plus nombreux à l'âge des Ténèbres.

Les Hérétiques

    Après la résurrection du Christ, beaucoup de personne prétendirent être le Christ ressuscité ou le Messie attendu dans les prophéties. Marius nota que certains pouvoir de ces lunatiques ressemblaient à ceux des guérisseurs de Saulot.

Les Observateurs

    Il existerait une autre caste parmi les Salubriens, les Observateurs. Leurs existences n'est qu'une pure supposition et les Salubriens guerriers ou guérisseurs démentent leur existence. [Clanbook: Salubri (2822) p28]

Nkulu Zao : faction de l'Afrique noir du Clan

    Salubri éxilés en Afrique, suite à la mort de Saulot. Ils sont devenus paranoïaques à un tel point qu'ils ne font même plus confiance aux humains. [Kindred of the Ebony Kingdom (2441) p200-201]

Via Dolorosa

    Un des éléments qu'utilisèrent les Tremere pour discréditer les Salubrien est leur lien avec les démons. Il est vrai que les Salubrien invoquaient des démons et liaient de pactes avec eux. Mais la raison de ceci était pour pouvoir mieux les détruire en usant d'une magie secrète et oubliée. La Via Dolorosa ( la Voie des Larmes), qui comporte d'autres principes comme l'aide et la protection des abusées. Elle enseigne aussi à transmettre son savoir à un infant et se laisser diableriser pour échapper à l'état de Golconda une fois atteint. [Vampire: The Dark Ages Companion (2804) p174-175]

    Considéré comme Haut-Clan au Moyen-Age.

    Les Salubrien ne font partie d'aucune secte, à moins que leur survie soit en jeu. Les Antitribu Salubrien ont rejoint les rangs du Sabbat.



Officiel
Karesh Salubrien
Samiel - 4 - Salubrien
Saulot Salubrien


Liste totale des membres du clan

 

Retour